La vie, est si mystérieuse avec ses détours, et ses multiples surprises, qu’elle ne cesse de nous faire découvrir de diverses manières.

L’âme troublée, l’esprit perturbé, le cœur chancelant, et le corps, un véritable cimetière de tous les chaos du monde.

Comment songer à une vie paisible, quand on se rend compte que la sienne n’a plus de valeur aux yeux de ceux qu’on estimait ?

Comment croire qu’un lendemain heureux puisse exister, quand on est enfermé dans un manoir sombre plein de grille servant d’oreiller ou d’appui, et dont vos seuls voisins sont les plafonds et les murs hideux et si lugubres qui ont le plaisir de partager votre instant de ténèbres ?

Vous courez sans cesse dans un monde mystérieux loin de toute existence, tandis qu’au loin, la vie pleine d’espoir s’éloigne de vous, de cet endroit lugubre qui est désormais votre seule demeure, aussi hanté soit-il, et où aucun cœur en paix ne pourrait oser s’approcher.

On aurait cru un seul instant qu’il représentait la demeure préférée des âmes errantes, qui se faisaient un énorme plaisir de hanter l’esprit de tous ceux qui s’y aventuraient.

Aussi glauque et macabre que l’on ne puisse imaginer, dans ce cimetière où reposent les âmes oubliées qui n’espèrent plus de rédemption, gisent tout tranquillement et dans la tristesse absolue, des prisonniers abandonnés qui ont oublié que l’espoir existe encore.

Envoi
User Review
5 (6 votes)